old-postcard-la-promenadeold-postcard-mairieold-postcard-grande-rue
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
Adossé au Saint-Chinianais, dominant la plaine languedocienne, entouré de pinèdes et de garrigues,Quarante, plus que millénaire, vous accueille.

Vous découvrirez dans le vieux village ses rues pittoresques, les vestiges de ses fortifications, son musée qui vous présentera le patrimoine archéologique de la commune avec ses riches collections de l’époque néolithique, de l’âge du fer, de l’époque gallo-romaine et du bas Moyen-Âge, et enfin, vous pourrez admirer sa magnifique Abbatiale du Xème et XIème siécles, précieux témoin du premier art roman en Languedoc.

Extérieurement, l’édifice roman avec son décor lombard apparaît au premier abord au visiteur. Les fortifications élevées pendant les guerres de religions ont été démolies. Il n’en reste qu’un témoin. On peut admirer les fenêtres lombardes qui décorent la partie extérieure de la nef centrale.

Le croisillon sud est surmonté d’un clocher gothique dont la façade sud, située dans une ruelle étroite, est décorée de quatre arcs aveugles. Le support des deux arcs centraux était une console
surmontée d’une tête de boeuf. Ce décor soigné entourait une porte d’entrée, maintenant fermée, et surmontée d’une fenêtre gothique.

L’ensemble du chevet avec une abside et deux absidioles avait une belle allure.

Intérieurement, l’église possède trois nefs de trois trravées d’une largeur de 16 mètres et d’une longueur de 28 mètres. Les travées de la nef centrale sont séparées des bas-côtés par trois arcatures plein cintre qui reposent sur de massifs piliers cruciformes. Côté sud, de petites fenêtres hautes donnent de l’éclairage à cette nef et une décoration de sept arcs aveugles embellit l’arc triomphal qui sépare la nef du transept.

Le transept d’une longueur de 25 mètres et d’une largeur de 4,5 mètres offre l’aspect d’une véritable église transversale. La coupole centrale est surmontée d’un lanternon. Elle est considérée comme l’une des plus anciennes du Languedoc. Le choeur se compose d’un travée terminée d’une abside et de deux absidiales voûtées en cul-de-four.

Enfin, après avoir apprécié l’architecture romane, vous pourrez également admirer le TRESOR de l’Abbatiale constitué de deux autels à lobes, finement décorés, du XIème siècle, d’un sarcophage du IIIème siècle en marbre blanc veiné de gris et du buste reliquaire en argent de Saint Jean Baptiste, chef- d’oeuvre d’orfèvrerie du XVème siècle, entouré de deux châsses en argent du XVIIème siècle.